Rechercher
  • Camille Vorain

La cure thermale, ça coûte combien?

Une cure thermale combien ça coûte?

Je ne vais pas tourner autour du pot et vous garder la réponse pour la fin de l’article, car finalement, le prix de la cure ne veut pas dire grand chose : la cure est remboursée à 65% par la sécurité sociale et le reste est généralement pris en charge par votre mutuelle.

Une cure de 21 jours, dont 18 de soins, coûte à partir de 600€ (soin thermale + suivi médical), hors transport et hébergement. Alors combien coûte le reste?


Les 6 types de frais d’une cure thermale :


Les frais médicaux :


1- le forfait thermal, donc les soins thermaux quotidiens.

Le remboursement* est fait en partie par la sécurité sociale, l’autre partie par la mutuelle.

2- le forfait de surveillance médicale, alias le suivi du médecin.

Le remboursement* est aussi fait en partie par la sécurité sociale, l’autre partie par la mutuelle le plus souvent.

3- les soins externes.

On peut vous prescrire des crèmes, des antifongiques, des corticoïdes, des compresses… Ces soins sont remboursés de façon aléatoires.


Les frais annexes :


4- les frais d’hébergements et de transport :

Comme précisé, c’est à vous de choisir votre hébergement et de ramener votre fraise jusqu’à la cure. Ces frais vont donc varier selon le lieu, le type et la taille de l’hébergement et la distance depuis votre domicile. Exemple pour 3 semaines en pleine saison en appartement :

à Avène : 360€ pour un studio de 19m2 sous les toits, dans le centre du village.

À la Roche Posay : 630€ pour un F1 (T2) de 30m2 avec terrasse et jardin, en plein centre- ville, rénové et “moderne”.

Selon les ressources de la personne, une partie de ces frais peut être remboursée par l’assurance maladie.


5- l’alimentation : C’est à prendre en compte, car on peut choisir un hôtel ou un appartement, et donc décider de cuisiner ou de manger au restaurant. Des questions qui peuvent vous aider à choisir : est-ce que votre peau vous permet de cuisiner et entretenir une maison? Quelqu’un peut-il vous accompagner? Avez-vous un budget à allouer au restaurant?




6- quotidien et activités : 3 semaines, c’est quand même long. Ne rien faire, pas vraiment quelque chose qu’on apprend à l’école. Alors vous aurez beau avoir la télé, Netflix, et les bouquins, on va pas se mentir, vous aurez envie d’autres choses.

Vous pouvez choisir évidemment des balades et activités gratuites, bien que de temps à autre, des activités de groupes permettent de rencontrer d’autres curistes. Et aussi, parfois, des massages et soins qui sont prodigués dans des spas, mais ça, c’est de votre poche!


7- l’utilisation de ses congés payés. Pour certains, faire un arrêt maladie n’est pas envisageable (besoin de son revenu mensuel, le médecin ne le permet pas, vous n’osez pas demander parce que c’est un choix…). Sachez que votre formulaire de prise en charge sert d’avis de travail!

Cela se conclu donc par l’utilisation de 3 semaines de vacances (dès lors que votre employeur vous le permet à cette période…).

Pour les entrepreneurs, comme moi, on peut s’imaginer réduire ou adapter ce temps de travail si les conditions le permettent. Pour d’autres, cela se signe par une absence de revenus pendant 3 semaines. Et c’est généralement ce qui empêche les gens de s’offrir ce traitement de fond.

Ces sites expliquent en détail les prises en charge : La Roche Posay, les thermes / Ameli


Quand est-ce que l’on règle les soins?

Cela dépend de l’établissement, à Avène, c’est en fin de cure, à La Roche Posay, au début et à la fin. Appelez l’établissement en question pour être informé.




Le point financier sur ma situation un peu atypique :


Premier point : se libérer 3 semaines.

Je suis salariée (8 heures par semaine), en création d’entreprise et sans allocation chômage. Je vis donc sur mes économies (oui ça pique, mais les rêves demandent parfois des sacrifices!) : bien que mon formulaire de prise en charge de la cure serve d’arrêt maladie, je ne suis pas certaines que cela ait des retombées financières.


Deuxième point : les frais annexes

Je suis déclarée chez mes parents car j’ai pas mal été en vadrouille. Donc pour le remboursement des frais d’hébergements et de transport, je pense dépasser le plafond autorisé qui prend en compte ceux de ma famille. (alors que mes revenus entreraient parfaitement dans la case).


Dernier point : la part de remboursement par la mutuelle

Étant donné que ces deux dernières années, je change sans cesse de statut (et que les institutions publiques me détestent car ça ne rentre pas dans leurs cases), j’ai choisi de me prendre une mutuelle personnalisée, avec un très bon remboursement des spécialistes, des médecines douces et de la cure. En revanche, certaines vignettes de mes médicaments pour mon traitement de fond de l’asthme et des allergies ne sont pas prises en compte. J’ajoute donc mensuellement entre 4 et 8 euros de frais.

Ainsi, je suis remboursée 300€ pour mes frais de cures annexes. Je vous ferais donc un update de tout cela au mois de Septembre. (C’est la mutuelle april et je paye 42,53€ par mois.)

Je vous referai un article complet sur mes frais de santé si cela vous intéresse.


ATTENTION : je choisis d’être transparente pour donner un aperçu clair et réaliste au plus grand nombre. Je refuse d’être jugée sur mes choix et je n’appelle pas non plus à recevoir d’avis. Ceci est ma situation personnelle dans tout son détail à une finalité simple : vous donner un exemple concret.


Alors combien coûte une cure thermale?


C’est difficile de faire une estimation car nous avons tous des mode de vie différents.

Pour une personne : – Les soins 600€ (dont la somme de 300€ avancée selon les situations). – Un hébergement à partir de 550€ en haute saison. – Reste à déterminer selon vos habitudes de consommations un budget pour des activités, votre alimentation, les transports et les-à-côtés tel que les achats en pharmacie.


Comment se passe le remboursement ?


En fournissant directement le volet 2 du formulaire de prise en charge envoyé par la sécurité sociale, vous pourrez bénéficier de la dispense d’avance de frais.

Il reste donc le ticket modérateur à régler sur place, c’est-à-dire la partie du forfait thermal qui n’est pas remboursée par l’Assurance Maladie et qui reste à votre charge, ou à celle de la mutuelle.

Il est également nécessaire de prendre en compte la durée du remboursement et donc l’avance de certains frais. Je sais que ma mutuelle est très efficace. Cependant, il faut d’abord que la sécurité sociale traite mon dossier, le valide et l’envoi à ma mutuelle (en gros hein, je pense que c’est bien plus complexe en réalité!). Et la sécurité sociale on le sait, a BEAUCOUP de mon à gérer.

En ce qui concerne les frais médicaux, même histoire : (j’ai réglé 149€), c’est encore une fois en partie la sécurité sociale et la mutuelle qui vont rembourser.

Donc pour ces 186,88€ de “ticket modérateur” et 149€ de frais de surveillance médicale, je vais devoir patienter…


Alors comment je fais ?


Oui, faire une cure thermale demande un investissement financier. Cependant, il faut prendre en compte d’autres aspects.

Cela améliore la qualité de vie sur le long terme : moins de dépenses en parapharmacie, moins de rendez-vous chez le médecin, et plus d’énergie pour développer des revenus complémentaires et des activités pour se sentir épanouis tout au long de l’année.

J’avais même rencontrer un irlandais qui finalement travailler la saison sur place à Avène et ainsi pouvez réaliser sa cure en même temps!

C’est peut-être l’occasion de coupler la cure thermale avec des vacances en famille ou entre amis : louer une maison à plusieurs afin de réduire les dépenses.

Choisir de cuisiner davantage et de dépenser moins, d’acheter au marché et de réduire les produits industriels qui coûtent VRAIMENT plus chers.

Faire du co-voiturage, choisir de partir hors saison ou en pleine saison et de faire des vacances à plusieurs.

C’est aussi l’occasion de passer 3 semaines beaucoup plus détendu, à un rythme qui est pour de nombreuses personnes, difficile de concilier avec le quotidien. Et ça, c’est bon pour la santé de tous!

Soyez créatif, voyez le challenge d’intégrer cette cure à votre planning annuel comme un jeu. Demandez du soutien à votre entourage, ils seront ravis de vous l’apporter.

Autre option : écourter la cure à une semaine. Elle ne sera pas remboursée mais les dépenses seront réduites. Une semaine avec vous-même, avec absolument rien d’autres qu’une pile de livres à bouquiner?


1 vue
 
  • Facebook
  • LinkedIn

©2020 par holaeczema.

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now