Rechercher
  • Camille Vorain

Le mal a dit : symbolique de l'eczéma

💬 Les messages de l’eczĂ©ma.


Il existe une croyance, qui explique que le corps s'exprime par la maladie, et que tant qu'on ne l'Ă©coute pas, le maux persiste.


"ĂȘtre Ă  fleur de peau", "ĂȘtre mal dans sa peau", "ça me dĂ©mange de le faire, de le dire", "j'ai la tĂȘte qui va exploser" : ces expressions prendraient donc tout leur sens?

(!) Ce sont des interprĂ©tations, libre Ă  chacun de s’y identifier ou non, d’y croire ou non. Ce n’est pas ce LA vĂ©ritĂ©, c’est ce que nous interprĂ©tons qui nous rĂ©vĂšle une part de nous. (!)


Nombreux sont les croyances comme quoi la maladie de la dermatite atopique est une maladie de la séparation, des choses que l'on aurait pu vivre dans l'enfance, qui date de l'histoire de nos parents ou encore plus loin dans cette notion de transgénérationnelle.





Pour faire plus simple et concret, voici ce que j'ai remarqué sur moi :

  • De l’agitation intĂ©rieure aux dĂ©mangeaisons extĂ©rieures.

  • Le bouillonnement de ce qui n’est pas exprimĂ©, de ce qui ne sait pas ĂȘtre exprimĂ©.

  • Ce qui reste lĂ , qui nous semble indicible et pourtant.

  • Autorise-toi Ă  te reposer! Tu en as le droit, pas besoin d'ĂȘtre une superwoman, tu as de la valeur, peu importe ce que tu fais ou dis.


Pour décoder son eczéma, on peut retrouver des ressources comme :

  • les livres de Christian FlĂšches

  • le dictionnaire des maladies de Jacques Martel

  • le site internet d'Estelle Daves

On peut regarder ce que symbolise l'eczéma, ou la partie du corps concerné.





Que faire quand on a compris le message de la maladie?


🌊 Commencer par Ă©crire : car ce que nous ressassons 50 fois dans notre tĂȘte, deviendra vite insupportable Ă  Ă©crire 50 fois.


☁ Observer nos pensĂ©es et les dĂ©cortiquer. Notre rĂ©alitĂ© est si souvent erronĂ©e !


🛎 Aller voir un thĂ©rapeute : pour se rendre compte que l’on peut tout dire, si l’on trouve la bonne formulation. Que ça ne fait pas de nous des mauvaises personnes. S'accepter.


🌍 Quelques tips pour apprendre Ă  communiquer, Ă  dire Ă  voix haute ce que l’on ressasse tout bas : la communication non violente (CNV), notamment le livre de Marshall Rosenberg / Les mots sont des fenĂȘtres, ou bien ils sont des murs.


⏳ Comprendre un des accords toltĂšques : que notre responsabilitĂ© est de formuler avec le plus de bienveillance possible, mais que la maniĂšre dont c’est reçu ne nous appartient pas.


đŸ„â€â™€ïž Verbaliser : et enfin dire, ce qui nous semblait imprononçable.


👉 Evacuer le traumatisme (mĂȘme des mini traumatismes qui s'impriment dans le corps, comme des Ă©motions refoulĂ©es) grĂące Ă  des techniques : kinĂ©siologie, EFT, magnĂ©tisme, bio osthĂ©opathie, la technique du Breathwork.


C’est un challenge. Cela demande des efforts, mobilise de l’énergie.

Ça change aussi nos relations, et la vie.


Parfois on fait 15 pas en avant, et puis un retour en arriĂšre. La vĂ©ritĂ© c’est qu’on continue d’avancer!





92 vues0 commentaire