Rechercher
  • Camille Vorain

"T'as de l'eczéma parce que t'es stressé"

"T'as de l'eczéma parce que t'es stressé", une phrase qui a tendance à nous irriter.

En effet, c'est un sacré raccourci, qui abime l'estime de nous.

Être quelqu'un de stressé n'est pas flatteur, alors est-ce que c'est vrai?


Dans cet article, je parle des 6 causes majeures de l'eczéma et j'en explique dans les grandes lignes sont fonctionnement.



L’impact des émotions et du stress sur notre santé


On sait que le stress “tend” notre corps, nos épaules, nos machoîres, génèrent des maux de tête ou maux de ventre.


La réaction physiologique du stress est bonne, elle était là pour nous défendre à l’ère préhistorique face au mamouth (merci!)

Mais aujourd’hui y’a plus de mamouths, et beaucoup plus de stress chronique, incidieux.


Les 3 types de stress


Il existe différents types/phases de stress : alarme, résistance, épuisement


J’ai notamment trouvé cette petite illustration qui explique super bien l’idée :






Si tu veux aller plus loin, son article est d’ailleurs très détaillé (je n’ai pas vérifié toutes les informations, mais il me semble bien documenté)


Pour résumer :



1. phase d’alarme / le stress ponctuel.

C’est la première phase du processus de stress face à une agression avec de premiers signes : respiration courte et accélérée, augmentation des abttements du coeur, boule à la gorge…

C’est une réponse naturelle de notre corps qui libère des hormones comme l’adrénaline pour préparer le corps à agir rapidement.

Ce stress ponctuel n’est pas néfaste si nous le “switchons”, l’éteignons rapidement.


2. La phase de résistance.

C’est la seconde phase d’adaption au stress. En souhaitant s’adapter à la situation, notre corps va créer un processus pour préserver l’oranisme de l’épuisement, avec la création de nouvelles hormones.

On peut alors affronter le stress, le fuir, ou faire l’autruche.

Ça peut ressembler à des ruminations mentales, des symptômes comme des migraines ou de l’hypertension.


3. La phase d’épuisement ou le stress chronique.

La troisième phase débute lorsque l’organisme sollicité en permanence par une situation de stress chronique, ne réussit plus à mobiliser ses ressources et s’épuise.

L’organisme est à bout, nos réserves psychiques et biologiques aussi.

C’est là que l’on voit apparaître des pathologies comme l’anxiété, les dépressions, la fatigue chronique.


Pour faire simple : un peu de stress nous motive, le stress chronique nous use.

La cause majeure du stress née du désir de chercher à contrôler ce qui n'est pas contrôlable.

Cependant le stress est aussi dû à une physiologie et peut-être rééquilibrer par un travail avec le corps.



Les facteurs de stress communs aux eczéma warriors

Dans mes rencontres avec de nombreux eczéma warrior, et avec m

oi-même, j’ai pu observé des facteurs de stress communs :

- Le perfectionnisme : en attendre beaucoup de nous et des autres, la volonté de manger, respirer, vivre le plus parfaitement possible. Cela nous génère un niveau de pression, un sentiment d’être “dépassé”.

- Résultat, on en fait trop, on s’en met plus qu’il n’en faut sur nos épaules.

- Chaque changements ou interactions avec les autres peuvent donc devenir des évènements stressants.

- J’observe aussi des cerveaux très actifs, des émotions décuplées, une compréhension des choses atypiques.


Ces particularités génèrent très souvent des situations de burn-out, un corps qui n’est plus “assez performant” selon nos standards et un sentiment d’impuissance.


Une des solutions est donc d’apprendre à gérer ce qui est sous notre contrôle, et accepter et vivre avec ce qui ne l’est pas.





Comment réguler le stress chronique?


- une alimentation adaptée, et une complémentation comme avec du magnésium, de la vitamine D peut-être bénéfique. Réduire les apports en sucre, en caféine peut être une bonne alternative

- une activité physique régulière, douce pour le corps comme la marche, le yoga, les arts martiaux...

- une activité créative, les bienfaits de l'art thérapie sont désormais connus

- un sommeil de qualité, pour donner à notre corps toutes les chances de se régénérer.

- la respiration ou la méditation de pleine conscience. De nombreuses études appuient les bienfaits physiologique de ces techniques simple et gratuites. Pour débuter en douceur, on peut se faire accompagner par un accompagnant holistique ou une sophrologue.

- comprendre les situations qui sont sources de stress dans notre quotidien. Un accompagnement par un psychiatre ou psychologue est cadeau à soi-même pour entreprendre un changement.

- reprendre le pouvoir sur ses pensées et sur sa vie : un accompagnement par un coach permet de retrouver estime et confiance en soi, ainsi que de voir des changements concrets dans sa vie.

- de vraies vacances : marcher en pleine nature, déconnecter de son téléphone, de son contexte quotidien. On connaît tous ces vacances au soleil où l'eczéma a disparu! (merci le soleil, le sel de la mer et les bonnes vibes de la détente).



J'espère que cet article t'a apporté une meilleure compréhension sur le raccourci trop souvent fait entre l'eczéma et le stress.

La prochaine fois, tu pourras répondre que c'est une réaction physiologique naturel, et que l'eczéma n'est pas le facteur déclenchant mais un facteur aggravant de l'eczéma ;)


Camille


88 vues1 commentaire